Le vase de la princesse de Vix

Janvier 1953, une sépulture inviolée d’une dizaine de mètres carrés livre un trésor exceptionnel vieux de 2500 ans. La pièce maîtresse est un cratère en bronze (vase), de 210 Kg, 1,64 m de hauteur, 1,27 m de diamètre. Chacune de ses anses pèse 45 Kg, sa contenance est de 1100 l.
C’est le plus grand cratère que nous ait légué l’antiquité. Entre autres bijoux, un magnifique torque d’or de 480 gr finissant en pattes de lion et chevaux ailés est découvert.

Non ! nous ne sommes pas en Egypte… mais en côte d’or, et je parle du trésor du tombeau de la princesse de Vix. Il est visible à Châtillon sur seine dans une très belle bâtisse musée qui regorge d’objets résultant de fouilles effectuées en Bourgogne.

Je connaissais depuis longtemps par mes lectures cette remarquable trouvaille, mais il y a deux ans je décidais de m’y rendre.
Belle région agrémentée par de nombreux vignobles et une riche gastronomie.

Le prix d’entrée pour accéder au trésor est fort modique. Devant la porte, je suis resté cloué sur place à la vue du chef-d’oeuvre, ma femme dut me taper sur l’épaule pour me faire avancer.

Ce vase fabuleux, pièce chaudronnée de 1,5 mm d’épaisseur maxi, d’une patine extraordinaire, m’a subjugué. De plus mon jugement n’était pas celui d’un profane, car la fabrication de ce genre d’objet en partant d’une feuille de tôle je maîtrise assez bien…

Mais là, j’étais sur le cul, un galbe parfait, une tôle emboutie et lissée au marteau avec une habileté divine. Pas la moindre fissure, pas le moindre défaut de planage, du grand art réalisé par des gars qui bossaient avec leurs b…s et leurs marteaux.

« Excusez, si je me suis laissé emporter par la passion ! »

Cratère de Vix
Torque en or
Détail du torque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.