Les Moustiques

Le voici revenu le joli temps du muguet, l’an passé j’ai dû capituler et fuir la forêt sous les assauts de nuées de moustiques, n’emportant qu’un maigre butin de fleurs. Ce matin, le chien Titus à mes côtés, je suis face au bois marécageux, prêt à en découdre avec les insectes piqueurs. Adoptant l’adage « Chat échaudé craint l’eau froide », j’ai pris des précautions : capuche sur la tête style jeune de banlieue, veste fermée au cou et aux poignets, mains et visage bardés de crème répulsive, dans la poche un spray spécial, je me sens invulnérable. Alea jacta est, je …

Continuer la lecture

Le Cimetière Oublié

Les vieux de mon village, qui le tenaient eux même des anciens d’autrefois, aimaient à conter l’existence d’un cimetière protestant oublié de tous. Nul ne pouvait en donner l’emplacement et cette histoire faisait surtout figure de légende. La fameuse tempête de 1999 dévasta une partie des forêts de ma région, les plus beaux arbres périrent arrachés ou cassés. Ma maison ne fut pas épargnée, dépossédée d’une partie de ses tuiles. Dans le jardin, un pêcher et un prunier ne purent résister au vent. Il me fallut quelques jours pour mettre hors d’eau mon habitation et restaurer mon verger. Pour me …

Continuer la lecture

Le Brochet

J’avais fait la connaissance de ce couple lors d’un banquet, lui, la soixantaine, se trouvait fortement diminué à la suite d’un A.V.C. marchant avec peine et s’exprimant difficilement. Sa femme, de vingt ans sa cadette lui servait d’infirmière. C’était une jolie brune au corps harmonieux prénommée Marie, un visage angélique agrémenté de petites fossettes lui apportait un charme fou. Aucun héritier n’était né de cette union. Son mari la rendant responsable de ce fait, lui avait mené la vie dure jusqu’à l’accident cinq ans en arrière. Ils habitaient une magnifique ferme Briarde flanquée d’une tour à la sortie du bourg …

Continuer la lecture

Le vase de la princesse de Vix

Janvier 1953, une sépulture inviolée d’une dizaine de mètres carrés livre un trésor exceptionnel vieux de 2500 ans. La pièce maîtresse est un cratère en bronze (vase), de 210 Kg, 1,64 m de hauteur, 1,27 m de diamètre. Chacune de ses anses pèse 45 Kg, sa contenance est de 1100 l.C’est le plus grand cratère que nous ait légué l’antiquité. Entre autres bijoux, un magnifique torque d’or de 480 gr finissant en pattes de lion et chevaux ailés est découvert. Non ! nous ne sommes pas en Egypte… mais en côte d’or, et je parle du trésor du tombeau de …

Continuer la lecture

Chien Jaune

Germain Poulard était surtout connu dans le village sous le sobriquet de « Simplet ». Pourtant il n’avait rien d’un simplet lorsqu’il embarqua avec d’autres appelés du contingent sur le bateau qui allait les conduire en Algérie.Ce magnifique pays devint vite un enfer pour ces jeunes soldats mal préparés. Dans les premiers jours, son meilleur ami fut tué accidentellement par un instructeur ivre. Mais ce qui lui fit perdre définitivement la raison, fut le massacre de ses camarades : capturés, torturés, émasculés, puis achevés par les Fellagas… Rendu à la vie civile, il demeura chez ses parents jusqu’à leur mort à un …

Continuer la lecture

La Photo

Forêt de Crécy, départementale 231, le 12 août 1944. Sous un beau soleil de fin de matinée un cycliste se rapproche d’un carrefour. Il siffle joyeusement, revenant de la ville voisine où il a monnayé le produit de son braconnage. Subitement des soldats allemands sortent des bois et l’entourent, il est fouillé, délesté de ses papiers, brutalisé, puis à coup de crosse forcé à s’agenouiller. En cette fin de guerre l’occupant est nerveux, sans cesse harcelé par de jeunes F.F.I. souvent inconscients du danger. Le canon d’un luger sur la tempe, le civil revoit en un éclair la trame de …

Continuer la lecture

Le Blaireau

C’était en septembre, il y a quatre ans, je revenais de promenade descendant à pied la colline en direction de mon habitation. Je m’étais un peu trop attardé et la nuit commençait à tomber. Le vent faisait craquer les branches des grands arbres, les animaux semblaient comme électrisés, un chevreuil me coupa le chemin. Je hâtais le pas, lorsqu’au détour d’une allée je le vis, il était là, me tournant le dos, semblant s‘intéresser aux baies d’une haie d’arbustes. Le plantigrade levait bien la tête de temps en temps, m’ayant peut-être éventé, mais ne paraissait pas du tout inquiet. Je …

Continuer la lecture

Racines

C’était un de ces matins où l’on se sent léger, un peu comme sur un nuage. De nuages d’ailleurs le ciel en était dépourvu ce dimanche jour de randonnée pédestre. Le soleil, lui, pointait à l’horizon laissant présager une belle journée. Je franchis la grille de ma maison le chien Titus collé à mes bottes. Nous nous engageâmes sur le chemin nommé Parroches, la toponymie lui attribuait deux mille ans d’existence, caligae, galoches, bottes prussiennes, puis allemandes l’avaient foulé avant moi. Dix minutes plus tard nous longions la ferme des « tuileaux ». Emile Gobert en était le propriétaire, alcoolique notoire, son …

Continuer la lecture

Anatole

Grand maigre au visage anguleux, Natol, comme nous le surnommions, faisait office de cantonnier lorsque j’étais enfant. Nous éclations de rire quand il lissait religieusement sa longue moustache rousse et notre ami faisait mine de nous poursuivre avec son grand balai. Il consommait sans modération l’eau de vie obtenue avec les fruits de son verger situé à l’extérieur du village. Il parlait peu, mais après deux à trois verres de goutte, l’émotion le submergeait et nous avions alors droit à ses récits du passé sur fond de guerre 14/18. Mais pas celle des livres d’histoire avec de beaux soldats qui …

Continuer la lecture

Passe moi l’médoc

Dix ans après notre séparation, nous avions décidé de reformer le groupe des quatre copains pour une sortie de pêche commune. En ce matin gris de début mars je me gare sur la place de Coulommiers (77) lieu de rendez-vous. Bébert et Dédé sont déjà là, aussitôt après arrive Aldo, nous embarquons tous les trois dans son gros 4X4 . Vingt minutes plus tard le lourd véhicule s’engage dans un chemin défoncé pour s’immobiliser cinq cent mètres plus loin en bordure d’un champ labouré. Aujourd’hui n’est pas un jour ordinaire, c’est l’ouverture de la pêche dans l’Aubetin petite rivière de …

Continuer la lecture